Le futur du sexe et ses dérives avec les real love dolls

Le futur du sexe et ses dérives avec les real love dolls

C’est une sexy real sex doll qui vous dira non, arrête, je ne veux pas ...

Elles sont programmées pour vous résister ! Ces sex dolls robots invitent au cryptage de la réalité du consentement.

Mais c'est quoi le futur du sexe ? Il commence quand ? Aujourd'hui le marché est dominé de manière unanime par des modèles féminins destinés aux hommes.

Et c'est sympa pour différente raison, notamment pour les personnes seules et ceux en manque de sexe, c'est sympa également pour les fans de "femmes" vierges, une doll neuve est un peu comme une vierge la première fois, personne ne la touchée avant !

C'est sympa aussi pour s'autoriser des réalisations de fantasmes spécifiques, comme la domination, les caresses des pieds pour nos amis fétichiste, et bien d'autre choses encore, au-delà de votre imagination !

Il n'y a pas vraiment de limite physique, les real love doll du futur redéfiniront également notre rapport et nos liaisons à la sexualité – elles seront capables d’apporter des plaisirs différents, voir inédits, novateurs dans les sensations, dans la découverte, dans des situations émotionnelles nouvelles. Pour le moment sur real-love-doll.com les ajustements sur mesure comme la couleur de peau ou le choix de perruques sont pour l’instant plutôt des options réservés aux aspects physiques, (il est possible de choisir choisir jusqu’au diamètre des tétons par mail, toute réservation spécifique est à faire par mail : reallovedoll.contact@gmail.com), rien n’empêchera dans un futur proche de nourrir l’intelligence artificielle de nos love dolls avec les variables créatifs et inimaginable de notre choix.

Pour vous, nous allons pouvoir obtenir des partenaires sex doll parfaitement adaptés et ajustés dans leurs réactions, leur langage, leur « personnalités seront "ajustés au poil de cul pour vous rendre heureux et satisfait».

C'est très enthousiasmant, mais malheureusement, nous ne sommes pas dans un monde idéal – ce qui logiquement ne laisse pas présager de lendemains qui chantent (ou qui ahanent de plaisir). Il est possible que l’actualité technologique tombe entre les mains de personnes mal intentionnées ou avide de pouvoir et d'argent, et nous transporte plutôt du côté mauvais et destructrice de la force technologique. On est déjà trop en avance technologiquement par rapport à notre spiritualité, notre sagesse d'esprit, notre compassion à la vie et au monde animal mais c'est un autre débat.

Une poupée qui cache la notion de consentement, est-ce le mauvais coté de la technologie ? Et si cela évite les viols dans les rues ou les diminues de façon significatif ? Après tout, ce n'est que des objets, du silicone, du TPE, elles ne sont pas vivantes, elles n'ont pas d'âme.

En 2016, 40 % des Allemands se déclaraient prêts à coucher avec des robots. C'est incroyable, les hommes acceptent de coucher avec des robots évolués mais pas vraiment avec des real love doll car elles ne sont pas encore des véritables robots évolués et autonome dans la conscience et l'intelligence artificielle.

A Barcelone en fin d'année 2017 s’est ouvert le premier bordel ne proposant que des rapports avec des "doll for fuck" (100 euros de l’heure, quatre choix offerts), et la maison close de doll fait un tabac même si les prix sont un peu cher car une vraie femme vaut à peu près le même prix. Mais alors pourquoi il y a autant de succès pour les sex dolls ? Les hommes ne veulent plus risquer leurs vie avec des maladies sexuellement transmissible et veulent tester un nouveau genre de sexe, une nouvelle sensation, une sensation libre et sans jugement, sans stress du regard de l'autre peut-être...

Fanny, 22 ans, habite Vienne, c'est une prostituée real sex doll addict, elle est la favorite des clients real doll addict, elle prend 80 euros de l'heure – Elle est tellement désirée (surement par son réalisme et sa beauté) au point que son succès a obligé les patrons à acheter un autre modèle. C’est cette même Fanny qui reçoit (les seins nus) les clients sur la page consacrée aux « filles », par un texte qui lui prête une personnalité : « Je n’ai pas de tabous, je réalise tous tes souhaits sexuels… j’ai toujours envie, je suis un fuck sex doll, une fucking real doll toujours chaude et humide » Les propriétaires de ses bordels abusent un peu quand même sur les textes, mais ça marche.

Et sinon comment ça va se passer dans le futur avec les technologies et les ordinateurs de contrôle de l'IA pour ces real sex doll ? Vous vous souvenez peut-être ou vous avez entendu parler d'une attaque informatique l’an dernier, menée par une armée de frigos et de routeurs ? Oui, l'attaque était bien organisée par une intelligence artificielle ! Et je n'imagine pas ce que fabrique Google et d'autre grand groupe en ce moment, ils développent des intelligences complètement folle et ultra puissante, capable de calculer le temps et un futur proche, en regroupant des vidéos caméras partout dans le monde, etc...

On imagine dès maintenant que les poupées sexuelles puissent être piratées pour attaquer leurs dollowners: leur sécurité serait un jeu d'enfant à transgresser. Même chose du côté des sex-toys connectés, mal protégés contre les hackeurs, on a déjà lu ça, je vous laisse vous renseigner sur internet sur le sujet.

Les possibles catastrophes ne toucheront pas que les amateurs de belles machineries ou de belle poupées sexuelles. J'en viens à un sujet particulièrement intéréssant.

Une sex robot américaine propose ainsi un mode appelé « Frigid Farrah » (elle vous fera savoir qu’elle n’apprécie pas votre contact) , elle ne veut pas de vous mais vous pouvez quand même insister pour le "fun"; tandis que d’autres modèles, très répandus au Japon, arborent l’apparence d’enfants ou de préadolescentes, en disant des phrases du genre: ''je ne sais pas, je ne connais pas ce genre de chose, j'ai peur, je ne veux pas, laissez moi tranquille, au secours ! ". Dans ces cas, la poupée réaliste cache ou "crypte" la notion de consentement, il y a une sorte de ... Viol !

Les bordels refuses qu'un client frappe une "doll for fuck" ou la détruit par contre, probablement parce que il faudra en acheter une autre, tout est une question d'argent, bien évidement...

Mais je suis sûr que c'est possible de réaliser ce fantasme de m... si un client paye deux fois le prix d'une doll NEUVE...

Nous n'aimons pas ce genre de comportement bien évidement, mais nous ne pouvons pas le condamné, surtout que légalement ce n'est pas possible.

Et c’est bien là le problème, et la société real love doll est de plus en plus concerné par le sujet: jusqu’à présent c’était simple: avec nos sex doll de luxe les clients faisaient tout ce qu’ils voulaient, mais dans le calme et la discrétion et on ne voyait pas les dessous des cartes chez les propriétaires et ce n'était pas notre problème, contrairement aux humains, et sans nuances. C'était de simple jouet de luxe, mais aujourd'hui si les hot sex doll brisent leur devoir d’obéissance et ne sont plus des toy sex doll au sens simple du terme, au moins en apparence, cette construction intellectuelle tombe en ruine. Déjà parce que quelques individus à la sexualités "bizarres" n’auront plus envie de se coltiner la complexité des rapports intimes, du consentement, des négociations, et vont peut-être devenir encore plus "fou" avec l'habitude, la notion de bien et de mal est souvent séparée par une fine couche de papier.

Ensuite parce que si ces sex robots imitent les humains (certains ont la peau chaude, gémissent, « respirent »), on voit mal comment c'est possible de faire la différence entre une vraie personne et une "doll for fuck" dans les bordels, avec le temps et l'évolution de la technologie, nous fabriquerons des love sex doll ultra réaliste, des humanoides totalement humain d'apparence, ainsi je suis persuadé que certain ne feront plus la différence.

Les émotions des femmes ne sont pas prises au sérieux, on s'en fiche puisque ce n'est pas des vrais personnes ... La loi le dit !

Du côté du constructeur, on botte en touche avec une mauvaise foi confondante pour les personnes mal intentionnées : « Quand notre robot Roxxxy utilise sa personnalité Frigid Farrah (une parmi d’autres), elle donne son opinion et son feedback, comme toute personne le ferait à un rendez-vous. Par exemple vous n’embrasseriez pas passionnément un ou une inconnu(e). De la même manière, Frigid Farrah vous dira que vous allez trop vite. Elle peut aider les acheteurs à comprendre comment être intime avec un partenaire. »

Donc si je comprend bien, non seulement ne pas vouloir être embrassée catégorise la sex doll comme « frigide », mais ce mode de résistance servirait à s’éduquer émotionnellement…

Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles quand même...

Avec des partenaires sans émotions ce n'est pas le top non plus, cela ressemble aux dolls d'anciennes générations, je le sais bien, mais j'ai un petit accrochage pour ce genre d'option.

Je ne dédramatise pas car je suis conscient que ce n'est pas réel, ce n'est pas des vraie femmes, et cela à des effets positifs, comme les prostitués qui réduisent le nombre d'agressions sexuelles dans le monde, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut oublier qu'il existe des femme manipulées et forcées à travailler par des groupes mafieux de mac...

Pour les real sex doll il ne faut pas oublier les dérives qui peuvent influencer dans le négatif certains individus au raisonnement un peu perturbés.

Parmi les 3895 problèmes que cette assertion soulève, la plus consternante est que nous vivons déjà, ici et maintenant, dans un univers où les émotions des femmes ne sont pas prises au sérieux : 19 % des Français estiment que les femmes disent non mais qu’elles pensent oui, 21 % jugent qu’elles aiment être forcées (Ipsos, 2015). Les femmes fantasme du viol par un beau brun musclé qui utilise un préservatif et qui reste gentleman peut-être... Bon c'est du viol mais paradoxalement et indirectement elles rêvent de ça, c'est un fait scientifique.

Le mode frigide se justifie par l’apprentissage émotionnel d'un plaisir nouveau pour les humains ou des dolls intelligente, ainsi en s'impliquant en outre que la volonté d’une intelligence artificielle ne soit pas respectée pour le moment, ils n'ont pas de droit légal. Que les lecteurs n’ayant jamais « forcé » une application à s’éteindre me jettent la première pierre : nous abusons nos machines à longueur de temps.

Nous rebootons nos ordinateurs. Nous insultons nos télécommandes. Nous massacrons nos adversaires dans les jeux vidéo.

Catharsis ou encouragement ?

Comment régler ces problèmes "éthiques" ou de "discrimination" ? Les pro-robots les plus pragmatiques laissent tomber les justifications et assument : certaines personnes ont des fantasmes de viol, qu’ils pourront exprimer sans blesser de vraies personnes. A quoi des détracteurs tout aussi pragmatiques répondent : sauf si les modes « frigide » permettent de s’entraîner au viol. Nous revenons à l’éternel débat virtuel-réel, qui concerne autant les jeux vidéo que la pornographie généraliste. Catharsis ou encouragement ? Pulsions assouvies ou entretenues ?

Cette question n’est pas tranchée. Je suis moi même dubitatif et septique même si j'ai un penchant pour bannir cela afin d'éviter tout débordement de certaines personnes "faibles"

Les populations fragiles peuvent déborder, les autres recalibreront leur empathie : soit en refusant de violer des robots, soit en reportant l’intégralité de leur empathie sur leurs camarades humains. Peut-être éviterons-nous les erreurs de jugement.

Il se trouve que nous autres, êtres de chair et de sang, sommes parfaitement capables de respecter l’intégrité physique de robots, surtout s’ils sont anthropomorphes. Le problème ici, c’est que nous abordons un sujet où nos principes sont faibles, et notre lucidité pas franchement garantie (tout le monde sait que tuer est mal, tout le monde ne sait pas que violer est mal – sans même parler de s’accorder sur la définition).

L'immaturité de notre société concernant le consentement est décevant mais il reflète une part de la nature humaine, les pires humains de tous les temps comme Hilter sont des humains.

Ils sont 100% comme nous, ils font caca, pipi, ont deux yeux, et une bouche qualifiée de bouche humaine: les hommes n’arrivent déjà pas à comprendre les femmes, surtout celle qui disent non quand ils ont envie de faire l'amour, comment comprendre des real sex doll futuriste beaucoup plus évolués que nous ?

Dans ces eaux troubles, nos fantasmes ont des conséquences, le karma j'y crois, j'aime beaucoup la culture hindouiste et je vous invite à lire ce que dit la loi du karma. Et de manière profondément ironique; les droits des machines garantiront les nôtres.

Pour retrouver un complément d’information non pas en silicone, mais en bonne chair et en os, suivez nous et revenez le plus souvent possible sur le blog, il est gratuit et sans pub, il est entretenu par un fan de science fiction, de technologie, et de plein d'autre chose. 

Par Leonzio Stephane